ACCEDEZ A l'APPEL A PROJETS DU PRIX 2019 ET A L’ENSEMBLE DES RESUMES DES PRIX DE RECHERCHE FINANCES PAR L'INSTITUT DANONE FRANCE

Dès sa création, l’Institut Danone France a fait du soutien à la recherche en alimentation une priorité. La nutrition chez l’homme sain commençait à être décrite au début des années 1990. Il était primordial d’encourager cet élan. Cependant, cette discipline était étudiée uniquement sous l’angle de la maladie. La sociologie et la psychologie se sont par la suite emparées de cette question mais sous des angles très différents. C’est pour cette raison que l’Institut souhaite encourager les projets de recherche sur l’alimentation qui englobent à la fois les aspects biologiques, sociologiques et psychologiques.

 

 

 

Prix Institut Danone France, en collaboration avec la Fondation pour la Recherche Médicale, pour les sciences de l’alimentation 

 

 

Afin d’aller encore plus loin et soutenir non plus des chercheurs isolés, mais des équipes de recherche, l’Institut Danone France crée en 1998 ce prix décerné tous les deux ans, en partenariat avec la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM).

 

Ce prix a évolué en même temps que la vision de l’Institut Danone France sur l’alimentation. Depuis 2013, le prix s’ouvre à une thématique beaucoup plus large englobant l’alimentation, la nutrition et les modes de vie, dans ses aspects épidémiologiques, socio-économiques, socio-anthropologiques ou métaboliques.

 

Depuis 2013, l’Institut et la FRM cherchent, au travers de ce prix à privilégier la pluridisciplinarité. En effet, nous sommes persuadés que c’est en croisant les regards des sciences humaines et biomédicales que l’on peut étudier l’alimentation dans toutes ses dimensions. Depuis 1998, 27  prix ont été décernés à des équipes de recherche.

 

 

MODES DE VIE, ALIMENTATION, NUTRITION APPEL A PROJETS 2017

 

L’Institut Danone France et la Fondation pour la Recherche Médicale lancent l’appel à projets 2019 de leur prix de recherche pour les sciences de l’alimentation.

 

Thème et dotation

 

Le prix 2019, d’un montant total de 100 000 euros, permettra de soutenir deux équipes de recherche pendant 2 ans. Les projets de recherche répondent à la thématique «Modes de vie, alimentation et nutrition ». Le prix permettra de soutenir des projets de recherche pluridisciplinaires originaux et non encore soumis à communication ou publication.

 

Les documents pour répondre à l’appel à projets 2019

 

Prix IDF_FRM-2019_Règlement

Prix IDF_FRM-2019_Lettre_Intention

 

 

Filtrer facilement votre recherche

Influence du mode de vie et de l’alimentation sur le microbiote intestinal : cas d’étude au Cameroun
Prix IDF-FRM
2017
Alimentation et nutrition

Les êtres humains sont constitués non seulement de cellules humaines, mais également de microorganismes présents entre autres en grande quantité dans le tube digestif. Ce microbiote intestinal effectue des fonctions importantes pour son hôte, comme la digestion de certains aliments ou la production de vitamines, et est associé à des maladies comme l’obésité. Il est donc crucial de décrire les variations du microbiote intestinal entre individus et de comprendre comment elles sont influencées par notre mode de vie, notamment notre alimentation.

Cependant, actuellement, ce microbiote a été très largement étudié dans des populations industrialisées. L’objectif de ce projet est donc de caractériser le microbiote intestinal d’individus ayant des modes de vies plus variés (milieu rural et urbain au Cameroun et migrants en France), et de collecter des données sur leur nutrition, pour mieux comprendre comment le microbiote fait face à l’industrialisation et ses conséquences sur notre santé.


Transition épidémiologique chez les pasteurs nomades peuls au Sénégal : impact de la sédentarisation sur le mode de vie, l’alimentation, l’activité physique et le poids
Prix IDF-FRM
2017
Alimentation et nutrition

« Manger Bouger, c'est la santé ! » est un message largement répandu, bien compris et qui semble évident. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce n'est pas aussi simple. Le rôle respectif de l'alimentation, de l'activité physique et des changements de modes de vie dans la prise de poids reste à ce jour largement débattu. Notre difficulté à comprendre les causes de l'obésité tient au fait que nous étudions le problème de nombreuses décennies après qu'il est apparu, la transition épidémiologique de nos sociétés occidentales étant terminée.

Nous proposons d'étudier le peuple de Peul au nord du Sénégal qui vit aujourd'hui sa transition épidémiologique. Ce peuple de nomades, connu pour partir de longs mois en transhumance est toujours en cours de sédentarisation. Ainsi, en étudiant cette population, nous pouvons à partir d'un temps zéro, étudier l'impact de changements majeurs dans les modes de vie, l'alimentation et l'activité physique sur la régulation du poids.


Femmes et alimentation dans les premières sociétés agropastorales (Ve - IIIe millénaires av. J.-C., France) : une approche bio-anthropologique
Prix IDF-FRM
2015
Alimentation et nutrition

Le statut et la place des femmes dans nos sociétés est un sujet largement débattu qui suscite encore de nombreuses réflexions et questionnements aujourd’hui. Le rôle des femmes, tant au niveau de la maternité qu’au niveau économique et social a suivi une évolution au fil de l’histoire en lien avec les contextes culturels propres à chaque période et lieu géographique. Si celui-ci est documenté en Europe occidentale et en France pour les périodes antiques et historiques, peu de données et de discussions sont en revanche disponibles pour les périodes plus anciennes.


Le travail de nuit : un facteur de vulnérabilité à l’addiction à la nourriture et l’obésité
Prix IDF-FRM
2015
Sciences sociales

On observe une augmentation de l'obésité, du diabète de type 2 et du syndrome métabolique dans les pays développés, probablement en raison d'un comportement alimentaire compulsif. Hors, on sait que la prise alimentaire est modulée au niveau du cerveau par deux mécanismes compensatoires : un mécanisme homéostatique et un hédonique.. Ainsi, pour certains aliments (agréables au goût), au-delà des besoins métaboliques, la gourmandise et la récompense sont considérées comme les principaux déterminants de la prise alimentaire.


Impact de l’alimentation maternelle et de la génétique sur le capital naissance en acides gras polyinsaturés et conséquences sur le développement de l’enfant (staturo-pondéral, cardiovasculaire et psychomoteur) dans la cohorte mère-enfant EDEN
Prix IDF-FRM
2015
Alimentation et nutrition

Le niveau d’exposition pré- et post-natale précoce aux acides gras polyinsaturés (AGPI) peut avoir des répercussions sur la santé de l’enfant et du futur adulte, avec notamment une implication forte dans les domaines de la croissance, du développement cognitif et de la santé cardio-métabolique. L’objectif général du projet est d’explorer cet aspect dans la cohorte EDEN* (1 900 couples mère/enfant) en croisant, par analyses biostatistiques, des données épidémiologiques déjà acquises avec des données biologiques et cliniques.


Newsletter

Restez informé sur nos publications, les prochaines rencontres, sur nos partenaires...