Lauréate 2015 – Martine Armand

Impact de l’alimentation maternelle et de la génétique sur le capital naissance en acides gras polyinsaturés et conséquences sur le développement de l’enfant (staturo-pondéral, cardiovasculaire et psychomoteur) dans la cohorte mère-enfant EDEN.

Le niveau d’exposition pré et postnatale précoce aux acides gras polyinsaturés (AGPI) peut avoir des répercussions sur la santé de l’enfant et du futur adulte, notamment dans les domaines de la croissance, du développement cognitif et de la santé cardio-métabolique. L’objectif du projet porté par Martine Armand était d’examiner cet aspect dans la cohorte épidémiologique EDEN en analysant des données biologiques et cliniques.

Avec ce projet, l’objectif est d’obtenir des informations cliniques concrètes par la définition d’index biologiques optimaux en ces oméga exploitables pour la prévention précoce des maladies chroniques, permettant de proposer des recommandations nutritionnelles plus adaptées aux femmes enceintes et aux nouveau-nés. C’est aussi un moyen de réduire les inégalités de santé dès la conception grâce à une meilleure alimentation chez toutes les femmes enceintes, et ainsi préserver le capital santé de leur enfant.»

Pour voir la vidéo, vous devez Autoriser les cookies

À lire aussi

Institut Danone

L’institut Danone en quelques mots

L’Institut Danone (association loi 1901) est une organisation d’intérêt général dont la mission est d’impacter positivement les modes de vie favorables à la santé tout au long de la vie. Pour mener à bien sa mission, l’Institut Danone porte des sujets d’avenir en santé et facilite le transfert des connaissances autour de l’alimentation et de la santé. L’Institut Danone, c’est aussi une communauté d’experts pluridisciplinaires reconnus et indépendants.

Découvrir l'Institut