Les lauréats 2017

Vous trouverez ci-dessous les interviews de nos deux lauréats 2017 : Laure Ségurel (chargée de recherche au CNRS en anthropologie génétique) et Stéphane Blanc (directeur de recherche à l’institut Hubert Curien de Strasbourg et directeur adjoint scientifique de l’Institut Ecologie et Environnement du CNRS) :

 

 

Pour en savoir plus sur l’attribution des prix de recherche pour les sciences de l’alimentation : cliquez ici

Filtrer facilement votre recherche

Effets des réseaux sociaux sur la construction d’un nouveau mode de vie en matière d’alimentation et de nutrition autour du manger sain chez les 16-24 ans
Prix IDF-FRM
2019
Alimentation et nutrition

Considérant deux faits établis : d’une part, la fréquentation massive des réseaux sociaux par les jeunes et d’autre part, la montée en puissance des communautés virtuelles promouvant un mode vie sain, le projet entend réaliser une étude sur la possible détermination de facteurs numériques dans la mise en œuvre de nouvelles pratiques alimentaires pouvant à termes devenir à risques. Si les déterminants sociaux, psychosociaux et culturels des pratiques alimentaires ont pu faire l’objet de recherches financées au moyen d’études par cohortes, le lien entre communication numérique via des communautés spécifiques type « Fit girls » sur Instagram et leur influence sur la construction de nouvelles représentations de l’alimentation et du rapport au corps a été examiné de manière lacunaire. Il s’agira, par conséquent, grâce à une étude pilote de mettre au jour les déterminants numériques des nouveaux comportements alimentaires, de rendre compte d’un lien potentiel entre exposition à des contenus numériques et comportements alimentaires à risques et de mettre en place des actions de sensibilisation à destination des jeunes en articulant leurs propres discours avec des messages institutionnels.


Effet du fructose sur la neuroinflammation et les émotions : action directe sur le cerveau ou indirecte par le microbiote intestinal ? (MOODYFRUCTOSE)
Prix IDF-FRM
2019
Alimentation et nutrition

Ces 100 dernières années, les habitudes nutritionnelles ont drastiquement changé dans les pays développés, vers une plus grande consommation de sucre. On observe plus particulièrement une augmentation de la consommation mondiale de fructose, un édulcorant ajouté en très grande quantité dans les aliments manufacturés (soda, plats industriels, etc.). L’ANSES tire donc la sonnette d’alarme puisque de nombreuses études montrent les effets délétèrent du fructose sur le fonctionnement du foie et le métabolisme. Des études plus récentes suggèrent même un effet direct du fructose sur le cerveau puisque sa surconsommation est associée à des troubles cognitifs, anxieux et dépressifs. Cependant, aucune donnée claire n’est disponible dans la littérature quant aux effets du fructose sur le cerveau. Notre objectif est donc de comprendre si et comment le fructose agit sur le cerveau et si cela explique l’augmentation des troubles de l’humeur observés chez les individus surconsommant le fructose.


Influence du mode de vie et de l’alimentation sur le microbiote intestinal : cas d’étude au Cameroun
Prix IDF-FRM
2017
Alimentation et nutrition

Les êtres humains sont constitués non seulement de cellules humaines, mais également de microorganismes présents entre autres en grande quantité dans le tube digestif. Ce microbiote intestinal effectue des fonctions importantes pour son hôte, comme la digestion de certains aliments ou la production de vitamines, et est associé à des maladies comme l’obésité. Il est donc crucial de décrire les variations du microbiote intestinal entre individus et de comprendre comment elles sont influencées par notre mode de vie, notamment notre alimentation.

Cependant, actuellement, ce microbiote a été très largement étudié dans des populations industrialisées. L’objectif de ce projet est donc de caractériser le microbiote intestinal d’individus ayant des modes de vies plus variés (milieu rural et urbain au Cameroun et migrants en France), et de collecter des données sur leur nutrition, pour mieux comprendre comment le microbiote fait face à l’industrialisation et ses conséquences sur notre santé.


Transition épidémiologique chez les pasteurs nomades peuls au Sénégal : impact de la sédentarisation sur le mode de vie, l’alimentation, l’activité physique et le poids
Prix IDF-FRM
2017
Alimentation et nutrition

« Manger Bouger, c'est la santé ! » est un message largement répandu, bien compris et qui semble évident. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce n'est pas aussi simple. Le rôle respectif de l'alimentation, de l'activité physique et des changements de modes de vie dans la prise de poids reste à ce jour largement débattu. Notre difficulté à comprendre les causes de l'obésité tient au fait que nous étudions le problème de nombreuses décennies après qu'il est apparu, la transition épidémiologique de nos sociétés occidentales étant terminée.

Nous proposons d'étudier le peuple Peul au nord du Sénégal qui vit aujourd'hui sa transition épidémiologique. Ce peuple de nomades, connu pour partir de longs mois en transhumance est toujours en cours de sédentarisation. Ainsi, en étudiant cette population, nous pouvons à partir d'un temps zéro, étudier l'impact de changements majeurs dans les modes de vie, l'alimentation et l'activité physique sur la régulation du poids.


Femmes et alimentation dans les premières sociétés agropastorales (Ve - IIIe millénaires av. J.-C., France) : une approche bio-anthropologique
Prix IDF-FRM
2015
Alimentation et nutrition

Le statut et la place des femmes dans nos sociétés est un sujet largement débattu qui suscite encore de nombreuses réflexions et questionnements aujourd’hui. Le rôle des femmes, tant au niveau de la maternité qu’au niveau économique et social a suivi une évolution au fil de l’histoire en lien avec les contextes culturels propres à chaque période et lieu géographique. Si celui-ci est documenté en Europe occidentale et en France pour les périodes antiques et historiques, peu de données et de discussions sont en revanche disponibles pour les périodes plus anciennes.