Parental perception of overweight in 3-5 years olds.
Carnell S. et al, International Journal of Obesity 2005 ; 29 : 353-355

 

Il n’est pas facile pour des parents de prendre réellement conscience du surpoids de leur enfant, et ce, d’autant plus que l’enfant est jeune.
Une étude a été menée en Angleterre sur un échantillon de 564 familles. Les enfants recrutés dans les écoles étaient pesés et mesurés de façon standardisée, et un questionnaire était distribué aux parents. Ce questionnaire explorait leur attitude envers le poids (en terme de perception et non de chiffres) et les habitudes alimentaires de leur enfant, ainsi que le poids et la taille des parents et leur ressenti à ce sujet. La moyenne d’âge des parents était de 34,9 ans, et ce sont les mères (94,5 %) qui ont très majoritairement répondu.

 

Les résultats sont édifiants : seulement 1,9% des parents d’enfants en surpoids et 17,1 % des parents d’enfants obèses perçoivent que leur enfant est trop gros ! Et ceci n’est pas en relation avec l’âge, le poids ou le niveau d’éducation des parents.

 

Environ 2/3 (62,5%) des parents d’enfants en surpoids et 3/4 (75,6%) des parents d’enfants obèses sont inquiets pour l’avenir pondéral de leur enfant, comparé à 40 % des parents d’enfants de poidsnormal.

 

Etrange constatation que d’observer combien les parents ne voient pas la réalité du moment présent, mais sont plutôt inquiets dans la projection du “problème poids” dans l’avenir, comme s’il ne les concernait pas personnellement, mais était plutôt de l’ordre d’une responsabilité collective ! Cette distorsion peut cependant être due à un manque d’objectivité des parents vis-à-vis de leurs enfants, ou à une réticence à reconnaître ce que, en fait, ils perçoivent parfaitement.

Il y a donc encore un vaste chemin à parcourir, pour que la prévention soit efficace sur les populations concernées.