Increased prevalence of obesity in children with functional constipation evaluated in an academic medical center. PASHANKAR
D.A. and LOENING - BAUCKE V. Pediatrics 2005; 116 : e 377- e 380

 

L’épidémie d’obésité chez les enfants des pays développés amène à en rechercher les mécanismes et les pathologies associées. Une étude récente ayant retrouvé une prévalence de la constipation de 23 % chez les enfants obèses, les auteurs ont voulu savoir si, a contrario, l’obésité était ou non plus fréquente chez les enfants constipés.

 

Les dossiers de tous les enfants de 4 à 17 ans ayant consulté pour constipation entre le 01/7/2002 et le 30/6/2004 ont donc été revus. Seuls ont été retenus les enfants n’ayant pas de cause organique de constipation. Le groupe-contrôle fut constitué par des enfants de 4 à 17 ans ayant consulté dans le cadre d’une visite médicale de routine.

 

L’Indice de Masse Corporelle (IMC), calculé systématiquement lors de chaque consultation, permit de repérer les enfants atteints d’obésité ( IMC > au 95e percentile) et ceux atteints d’obésité majeure (IMC ≥ à 5 kg/(m)² au dessus du 95e percentile).

 

Au total 719 enfants constipés et 930 enfants témoins furent évalués. La prévalence de l’obésité était de 22,4 % chez les constipés et de 11,7 % chez les témoins (ρ < 0,001). Parmi les enfants constipés, les garçons se révélèrent plus souvent obèses que les filles. La prévalence de l’obésité majeure s’élevait à 7,8 % chez les constipés contre 2,3 % chez les témoins (ρ < 0,001). Enfin, l’obésité apparut plus importante chez les constipés et chez les enfants âgés d’au moins 8 ans.

 

Les causes de cette association entre constipation et obésité restent imprécises : les enfants constipés consomment moins de fibres, peut-être parce qu’ils consomment plus d’aliments énergétiques. Un faible niveau d’activité physique est souvent retrouvé chez les obèses mais n’est pas corrélé à la constipation. Certaines hormones pourraient également jouer un rôle, mais rien n’est actuellement prouvé.