Crue, cuite, râpée ou en morceaux, la carotte, présente toute l’année sur le marché, donne, grâce à sa belle couleur orangée, de la gaieté aux entrées, potages et plats.

Sa valeur énergétique modérée (40 kcal/100 g) provient essentiellement de sa faible teneur en glucides (8,7 g/ 100 g en moyenne). Cette teneur varie selon le degré de maturité: plus la carotte est jeune et tendre, moins elle est sucrée.

Bien tolérées par l’organisme, les fibres de la carotte, principalement pectine et cellulose, régulent le transit intestinal. Leur fort pouvoir de rétention d’eau améliore la consistance des selles en cas de diarrhée, à condition de consommer les carottes cuites et en purée.

La carotte, source appréciable de potassium, calcium, magnésium et fer, conserve sa grande richesse en bêta-carotène (ou provitamine A) de façon relativement stable après la récolte. La cuisson n’en détruit qu’une faible partie : 15 % au maximum. En moyenne, 100 g de carottes apportent 12 mg de bêta-carotène, soit trois fois plus que les besoins quotidiens. Choisies bien colorées et fermes, les carottes se conservent au frais, dans le bac à légumes du réfrigérateur.