Time spent watching television, sleep duration and obesity in adults living in Valencia, Spain. VIOQUE J. et al., International Journal of Obesity, 2000 ; 24 : 1683-88.

 

Chez l’enfant et l’adulte jeune, un certain nombre d’études avaient déjà associé l’obésité à un faible niveau d’activité physique et à l’importance du temps passé à regarder la télévision.

 

Celle-ci a étudié le comportement de 814 hommes et 958 femmes de 15 ans à 65 ans, vivant dans la région de Valence en Espagne. Ils ont été interrogés notamment sur le temps passé à regarder la télévision (voir revue de presse Objectif Nutrition n° 51), le niveau d’activité physique pendant les loisirs et au travail, et aussi sur le temps de sommeil.

 

Cette étude démontre une nouvelle fois l’association positive entre obésité et télévision: les personnes regardant la télévision au moins quatre heures par jour ont un risque relatif d’obésité de 2,36 par rapport à celles ne la regardant pas plus d’une heure.

 

Le risque est même “dose-dépendant”, avec une augmentation de 30% par heure de télévision supplémentaire ! De même les auteurs retrouvent une association entre obésité et faible niveau d’activité physique au travail.

 

La surprise vient du temps de sommeil: les personnes dormant plus de 9 heures par jour sont beaucoup moins souvent obèses que celles dormant moins de 6 heures par jour !

 

Pour rester mince, faut-il remplacer la télévision par l’activité physique ou par la sieste ? D’autres études sont nécessaires avant de prescrire… dans l’un ou l’autre sens !