Blood levels of homocysteine and increased risks of
cardiovascular disease.
Christen W.G., et al. Arch.. Intern.. Med. 2000; 160 : 422 - 434.

 

 

Depuis un certain temps, les études épidémiologiques suggèrent qu’un taux sanguin élevé d’homocystéine accroît le risque de maladie cardio-vasculaire. Les auteurs de cette analyse ont donc rassemblé toutes les études épidémiologiques publiées sur le sujet de 1966 à 1998. Ils ont comparé les taux d’homocystéine entre les témoins et les malades, ainsi que le risque relatif de maladie cardio-vasculaire (coronarienne et cérébro-vasculaire). Sur 43 travaux, les études transversales et cas-contrôle ont souvent retrouvé un taux plus élevé d’homocystéine chez les sujets ayant une maladie cardio-vasculaire, par comparaison aux sujets sans maladie cardio-vasculaire. Mais, la plupart des études prospectives indiquaient une association soit faible soit nulle entre le taux d’homocystéine et le risque cardio-vasculaire. Les quelques études établissant une relation positive incluaient des patients qui avaient déjà une maladie cardio-vasculaire. Cependant, un niveau élevé d’homocystéine peut être considéré comme un marqueur ponctuel et réactionnel de la phase aiguë de la pathologie. Avant de conclure définitivement, d’autres études randomisées sont nécessaires pour déterminer si une diminution de l’homocystéine réduit le risque de maladies cardio-vasculaires.

 

Appel d’offres alimentation et santé

Poursuivant ses initiatives en faveur de la recherche fondamentale en Nutrition, l’Institut Danone propose la 2ème édition de ” l’Appel d’Offres Alimentation et Santé “. Doté de 1 000 000 FF, il est destiné à soutenir pendant deux ans des équipes de recherche travaillant sur le thème ” Alimentation, Nutrition et Gènes “.

 

Les projets lauréats de l’Appel d’offres 2000 désignés par le jury sont :

  • ” Régulation transcriptionnelle par les acides gras nutritionnels : rôles des récepteurs nucléaire et membranaire des acides gras dans le contrôle de la prolifération cellulaire et l’expression génique “, INSERM - Nice (Responsable: P.A. Grimaldi).
  • ” Identification, chez la souris, de nouveaux gènes impliqués dans la croissance pondérale et l’assimilation des nutriments “, Institut Pasteur - Paris (Responsable : J.L. Guénet).
  • ” Rôle du transporteur de glucose GLUT-2 au niveau central dans la régulation de la prise alimentaire et du métabolisme glucidique “, CHU Rangueil- Toulouse (Responsable: L. Pénicaud).
  • ” Stress oxydant, polymorphisme génétique et sensibilité à la dénutrition chez les sujets âgés “, Groupe Hospitalier Charles Foix- Jean Rostand - Ivry (Responsable: J. Myara).
  • ” Régulation du métabolisme lipidique par les acides gras: impact sur l’absorption intestinale et l’adiposité “, ENSBANA - Dijon (Responsable: P. Besnard).

 

Les résultats obtenus dans le cadre du 1er Appel d’Offres consacré aux comportements alimentaires seront présentés lors d’un Symposium International :” Food selection : from genes to culture “, les 1-2 décembre 2000, à Paris.