The association between childhood depression and adulthood body mass index. Pine D.S. and al., Pediatrics 2001 ; 107 : 1049-1056

 

L’obésité à l’âge adulte, définie par un Indice de Masse Corporelle (IMC) élevé, est probablement liée à certaines caractéristiques du mode de vie pendant l’enfance et notamment à la pauvreté et au stress.

Compte tenu des possibilités thérapeutiques actuelles dans la dépression de l’enfant, il devient important de préciser les relations de celle-ci avec l’IMC à l’âge adulte.

Les auteurs ont ainsi étudié longitudinalement des enfants âgés de 6 à 17 ans, non obèses, en les suivant pendant 10 à 15 ans. Les 177 enfants ainsi suivis se répartissaient en 90 ayant une dépression majeure et 87 sans pathologie psychiatrique. Lors du suivi furent relevés l’IMC, la durée du ou des épisodes dépressifs ainsi que certains autres facteurs pouvant influer sur l’IMC : âge, sexe, origine ethnique.

A l’âge adulte, l’IMC est corrélé positivement à la dépression dans l’enfance. Les enfants déprimés ont ainsi en moyenne un risque deux fois supérieur d’être en surpoids à l’âge adulte. Le risque augmente avec la durée de la dépression.

Même si cette étude souffre de certaines insuffisances méthodologiques, elle affirme le rôle propre de la dépression pendant l’enfance dans la genèse du surpoids à l’âge adulte. La dépression agit indépendamment d’autres facteurs de risque comme les antécédents familiaux d’obésité et l’IMC pendant l’enfance. Ces données doivent maintenant être confirmées par d’autres études sur un plus grand nombre de sujets.