“A placebo-controlled study of the effect of sour milk on blood pressure in hypertensive subjects”
Hata Y. et al, Ann. J.Clin. Nutr., 1996; 64, 767-71

 

Cette étude, réalisée en double aveugle, se propose de conna”tre l’effet d’un lait fermenté contenant du Lactobacillus helveticus et du Saccharomyces cerevisiae , dans lequel ont été identifiés deux tripeptides inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’argiotensine ayant un effet anti-hypertenseur chez le rat hypertendu.

Une population de sujets hypertendus, traités pour la plupart, ‰gés de 75 ans en moyenne, a été divisée en deux groupes de 17 et 13 personnes : le premier groupe recevait le lait fermenté, l’autre groupe recevait un lait placebo, acidifié non fermenté, de goût identique, à raison de 100 ml par jour pendant 8 semaines.

La pression artérielle systolique (PAS) a décru respectivement de 9.4 +ou- 3.6 mm de Hg (P<0,05) et de 14.1 +/- 3.1 mm de Hg (P<0,01) à la 4ème et à la 8ème semaine par rapport aux taux initiaux chez les sujets recevant le lait fermenté. La pression artérielle diastolique (PAD) a décru significativement de 6.6 +/- 2.5 mm Hg (P< à 0,05),à 8 semaines après le traitement par lait fermenté. On a remarqué par ailleurs, dans le groupe recevant du lait fermenté, une persistance de cette baisse tensionnelle 4 semaines après l’arrêt de l’étude. Dans le groupe recevant le placebo, il n’y a pas eu de variation significative.
Le poids, la fréquence cardiaque et les lipides sériques ne furent modifiés ni dans le groupe traité, ni dans le groupe placebo.

On constate donc qu’une supplémentation avec ce lait fermenté, à des doses usuelles et facilement acceptables par les sujets entra”ne à court terme une amélioration des chiffres tensionnels chez des patients recevant pour la plupart un traitement anti-hypertenseur.