Lauréat appel d’offres 2011 Institut Danone / Fondation pour la Recherche Médicale

De nombreuses études ont démontré un lien entre des modifications de l’environnement nutritionnel précoce et des maladies à l’âge adulte comme l’obésité, les maladies cardio-vasculaires et le diabète de type 2. La période postnatale est marquée par une maturation importante des structures et fonctions de l’intestin qui semble être influencées par des facteurs environnementaux. Les acides gras polyinsaturés (AGPI) à longue chaîne de la famille des oméga-3 (n-3) pourraient également jouer un rôle important dans cette adaptation postnatale.

 

En effet, il est bien établi que les AGPI ingérés s’intègrent dans les phospholipides membranaires des cellules nerveuses et épithéliales de l’intestin. Des études ont également montré l’importance de l’acide docosahexaénoique (DHA : 22 :6, n-3) dans le développement du système nerveux central et dans la résistance à des infections bactériennes. Dans ce contexte, nous allons étudier chez la souris l’impact du DHA sur les conséquences d’une dénutrition postnatale précoce sur le développement de l’intestin et sur sa susceptibilité aux infections à long terme. L’influence des AGPI sur la maturation intestinale sera alors évaluée après la naissance ou le sevrage des animaux soumis à une dénutrition précoce. La dénutrition postnatale sera obtenue par modifications du nombre de petits par portée de la naissance au sevrage. D es portées comportant un nombre moyen de petits seront utilisées comme contrôle. La morphologie intestinale sera évaluée au sevrage et plus tard à l’âge adulte par des techniques d’immunohistochimie, de PCR en temps réel et de microbiologie, entre autre. Les  animaux devenus adultes seront exposés à des agents pathogènes de la souris pour tester leur susceptibilité aux infections.

 

L’influence du DHA apporté par voie orale chez les mères gestantes ou les souris sevrées sera évaluée et les taux de DHA dans les tissus et le lait maternel seront déterminés. L’hypothèse testée est que le DHA module, à long terme, les anomalies du développement et de la fonction intestinale induite par le retard de croissance postnatal.