La ” semicarbazide-sensitive amine oxidase ” (SSAO), une protéine présente dans la membrane cellulaire, appartient à la famille des monoamines oxydases. Elle possède une activité enzymatique qui génère notamment la formation d’hydrogène peroxyde, un composé participant au stress oxydatif cellulaire. Lors d’un précédent travail, Marthe Moldes a identifié et cloné le gène codant pour la SSAO, un gène dont l’expression augmente de façon spectaculaire au cours de la différenciation adipocytaire (1). L’étude du profil d’expression tissulaire de l’ARN messager de la SSAO a permis d’identifier un second tissu à très haut niveau d’expression : le tissu musculaire lisse de l’aorte.

 

Dans un premier temps, Marthe Moldes a étudié l’expression de cette protéine dans des cultures de cellules musculaires lisses provenant de la média de l’aorte de rat. Ceci a permis de caractériser la protéine SSAO au niveau moléculaire et biochimique : l’expression des ARN messagers ainsi que l’activité enzymatique de la SSAO sont dépendantes de la différenciation musculaire lisse. De plus, les activités enzymatiques mesurées dans ces cellules sont comparables à celles observées dans les adipocytes.

 
Dans un second temps et afin de déterminer le rôle de la SSAO au cours de la différenciation adipocytaire, Marthe Moldes a établi des clones de préadipocytes surexprimant le messager antisens de la SSAO de façon conditionnelle. Le système d’induction choisi, le ” Tet-Off system “, permet de réprimer l’expression du gène d’intérêt en présence d’un dérivé de la tétracycline, la doxycycline ; en l’absence de l’antibiotique, le messager antisens s’exprime librement. Marthe Moldes étudie dans ce modèle cellulaire l’influence de l’activité SSAO sur différents paramètres propres à la différenciation adipocytaire. La SSAO est impliquée dans transport du glucose.

 

L’effet des substrats potentiels de la SSAO sur la croissance et la différenciation des clones est actuellement en cours d’étude. Ces travaux ont permis de caractériser la SSAO dans le système musculaire lisse, un modèle de choix pour l’étude du processus athéroscléreux. Par ailleurs, la construction de cellules adipocytaires stables inductibles surexprimant l’ARN antisens SSAO est un outil spécifique et très performant pour étudier le rôle de la SSAO dans la physiologie du développement et du métabolisme adipocytaire.

(1) Moldes et al, J. Biol. Chem