“Cette étude précisera les différences de comportement alimentaire entre adolescents sportifs et sédentaires, permettra de vérifier l’adéquation des apports aux besoins énergétiques et d’orienter le conseil nutritionnel”

 

Des études réalisées chez des enfants et adolescents sportifs ou sédentaires mettent en évidence l’impact de l’activité physique sur les dépenses énergétiques - et par conséquent sur les besoins. Cependant, plusieurs données manquent pour une bonne approche nutritionnelle de l’adolescent soumis à un entraînement sportif. Il reste notamment à préciser le rôle de l’entraînement sur les dépenses énergétiques, l’influence de la composition corporelle et les types de comportements alimentaires des adolescents selon leur sexe et leur niveau d’activité physique.

 

L’étude portera sur 4 groupes de 12 adolescents (16 à 18 ans) fréquentant le même lycée. Deux groupes de garçons et deux de filles seront étudiés, avec pour chaque sexe un groupe “sportif” (entraînement physique de 8 à 10 heures par semaine et compétitions de fin de semaine) et un groupe “sédentaire”. Pour chaque sujet, seront réalisées des mesures anthropométriques et de composition corporelle ainsi que des mesures d’aptitudes physiques.

 

L’étude du comportement et des prises alimentaires sera effectuée dans le cadre habituel de vie des adolescents, avec évaluation précise des rations énergétiques et des types de nutriments ingérés.

 

Enfin, la mesure des dépenses énergétiques sera effectuée en chambre calorimétrique sur une période continue de 24 heures, au cours de laquelle seule la période d’activité physique différera. Elle sera complétée par une mesure indirecte des dépenses énergétiques sur une semaine dans les conditions habituelles de vie.