Pascale Ezan - Université Le Havre Normandie - NIMEC - EA969

 

Effets des réseaux sociaux sur la construction d’un nouveau mode de vie en matière d’alimentation et de nutrition autour du manger sain chez les 16-24 ans

 

Pascale Ezan

Pascale Ezan est vice-présidente en charge de la recherche à l’université Le Havre Normandie et professeur des universités en sciences de gestion. Au sein de son laboratoire, le NIMEC (Normandie Innovation Marché Entreprise et Consommation), elle est responsable de l’ équipe de recherche “socialisation et consommation”. Spécialiste de la consommation des populations jeunes, elle conduit ses travaux en marketing social autour des comportements alimentaires et de la prévention des addictions.

 

Projet de recherche “Effets des réseaux sociaux sur la construction d’un nouveau mode de vie en matière d’alimentation et de nutrition autour du manger sain chez les 16-24 ans”

Considérant deux faits établis : d’une part, la fréquentation massive des réseaux sociaux par les jeunes et d’autre part, la montée en puissance des communautés virtuelles promouvant un mode vie sain, le projet entend réaliser une étude sur la possible détermination de facteurs numériques dans la mise en œuvre de nouvelles pratiques alimentaires pouvant à termes devenir à risques. Si les déterminants sociaux, psychosociaux et culturels des pratiques alimentaires ont pu faire l’objet de recherches financées au moyen d’études par cohortes, le lien entre communication numérique via des communautés spécifiques type « Fit girls » sur Instagram et leur influence sur la construction de nouvelles représentations de l’alimentation et du rapport au corps a été examiné de manière lacunaire. Il s’agira, par conséquent, grâce à une étude pilote de mettre au jour les déterminants numériques des nouveaux comportements alimentaires, de rendre compte d’un lien potentiel entre exposition à des contenus numériques et comportements alimentaires à risques et de mettre en place des actions de sensibilisation à destination des jeunes en articulant leurs propres discours avec des messages institutionnels.