Xavier Fioramonti - Université de Bordeaux - INRA - Bordeaux INP - NutriNeuro - UMR 1286 - Dir. : Sophie Layé 

 

Effet du fructose sur la neuroinflammation et les émotions : action directe sur le cerveau ou indirecte par le microbiote intestinal ? (Moodyfructose)

 

Xavier Fioramonti

Xavier Fioramonti est chargé de Recherche au département Alimentation Humaine de l’INRA. Il travaille au sein du laboratoire de Nutrition et Neurobiologie intégrée situé sur le Neurocampus de l’Université de Bordeaux. Xavier Fioramonti s’intéresse à l’effet des sucres issus de l’alimentation sur le fonctionnement cérébral. Au travers l’utilisation de techniques de pointe comme l’électrophysiologie, il a été un des premiers à caractériser des neurones particuliers, dits sensibles au glucose de cerveau, dont l’activité électrique est directement modulée par des variations de la concentration de ce sucre. Les travaux de Xavier Fioramonti ont permis de comprendre la nature de ces neurones et leurs rôles dans le contrôle de la prise alimentaire et du métabolisme énergétique. Les nouveaux projets qu’il développe s’attachent à comprendre comment le fructose, un autre sucre issu de l’alimentation dont la consommation a considérablement augmenté, module l’activité de réseau neuronaux et l’activité des cellules de l’immunité cérébrale, les microglies.

 

Projet de recherche ”Effet du fructose sur la neuroinflammation et les émotions : action directe sur le cerveau ou indirecte par le microbiote intestinal ? (Moodyfructose)”

Ces 100 dernières années, les habitudes nutritionnelles ont drastiquement changé dans les pays développés, vers une plus grande consommation de sucre. On observe plus particulièrement une augmentation de la consommation mondiale de fructose, un édulcorant ajouté en très grande quantité dans les aliments manufacturés (soda, plats industriels, etc.). L’ANSES tire donc la sonnette d’alarme puisque de nombreuses études montrent les effets délétèrent du fructose sur le fonctionnement du foie et le métabolisme. Des études plus récentes suggèrent même un effet direct du fructose sur le cerveau puisque sa surconsommation est associée à des troubles cognitifs, anxieux et dépressifs. Cependant, aucune donnée claire n’est disponible dans la littérature quant aux effets du fructose sur le cerveau. Notre objectif est donc de comprendre si et comment le fructose agit sur le cerveau et si cela explique l’augmentation des troubles de l’humeur observés chez les individus surconsommant le fructose.