Sophie Nicklaus, lauréate française du Prix International de l'Institut Danone pour l'Alimentation

 

L’Institut Danone International a lancé en 2018 la première édition du Danone International Prize for Alimentation (DIPA), une récompense de 100 000 euros pour reconnaître un travail de recherche pluridisciplinaire représentant une avancée majeure en Alimentation. Le DIPA est ouvert à tous les acteurs émergents à mi carrière dans ce domaine. Il est décerné tous les deux ans en partenariat avec la Fondation pour la Recherche Médicale.

 

 

 Le 11 juin 2018 à Boston, Sophie Nicklaus, directrice de recherche à l’Inra, a reçu le tout premier Prix International Danone pour l’Alimentation (DIPA) qui récompense des approches remarquables, novatrices et collaboratives en vue d’améliorer la santé à travers l’alimentation et de développer des stratégies efficaces pour une alimentation saine. Ainsi, Sophie Nicklaus a notamment été récompensée pour ses travaux novateurs sur les comportements alimentaires sains susceptibles de nous amener à repenser la manière dont nous alimentons nos enfants.

 

 

Sophie Nicklaus, directrice de recherche Inra au Centre des sciences du goût et de l’alimentation (CSGA) à Dijon

 

 

photo SN

 

« Nous devons donner les moyens aux parents et aux enfants de faire des choix alimentaires sains tout au long de la vie. Il ne suffit pas simplement d’aider les enfants à identifier les aliments sains et de les encourager à les manger. Nous devons également prendre en compte les autres facteurs qui influencent considérablement ces choix alimentaires. »

 

 

 

 

Retrouvez des 10 conseils de Sophie Nicklaus pour développer le goût de votre enfant pour des aliments sains : 

 

Quelques conseils pratiques pour réussir la diversification alimentaire 

 

 

 

 

 Faire rimer plaisir et alimentation saine

 

 

 

 

 Bien manger oui, mais en quelle quantité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Filtrer facilement votre recherche

Typologie de consommation alimentaire et d’activité physique, et obésité chez l’enfant.
Prix Alimentation et Santé
2002
Alimentation et nutrition

Une étude transversale, réalisée dans le Bas-Rhin en 2001, indique que 22.7 % des enfants de 12 ans de ce département sont en surpoids.Il est aujourd'hui admis que l'obésité est multifactorielle et que, hormis les facteurs génétiques, les facteurs environnementaux et comportementaux (parmi lesquels les habitudes alimentaires et l'activité physique) jouent un rôle déterminant au cours du développement. L'étude conjointe de ces éléments reste cependant rare chez l'enfant.


Natriophilie induite in utero ; un modèle de plasticité neuronale et d’adaptation fonctionnelle
Prix Alimentation et Santé
2002
Physiologie et métabolisme

Un déséquilibre de l'homéostasie hydrominérale peut provoquer des modifications comportementales et en particulier exacerber l'appétit pour le sel. Ce dernier augmente en fonction de la déshydratation extracellulaire et du taux d'angiotensine (AngII) et d'aldostérone, deux hormones d'épargne sodée qui agissent de façon synergique.


Etude in vivo et in vitro des effets des AGPI n-3 sur la plasticité astrocytaire : rôle dans la fonctionnalité de l’horloge cérébrale.
Prix Alimentation et Santé
2002
Physiologie et métabolisme

Les membranes des cellules nerveuses sont particulièrement riches en acide docosahexaénoïque ou DHA, un acide gras poly-insaturé n-3 (AGPI n-3). Une carence alimentaire ou un déséquilibre en AGPI n-3 se répercute sur l'incorporation membranaire des AGPI à longue chaîne, tels que le DHA et peut altérer les processus relevant de la plasticité cérébrale comme l'apprentissage et la mémorisation. Ainsi, des altérations de la teneur membranaire en AGPI ont été mises en évidence au cours du vieillissement et dans des pathologies neuro-dégénératives.


Comportement alimentaire et corpulence des enfants de la Cohorte Stanislas. Déterminants familiaux et facteurs génétiques
Prix IDF-FRM
2002
Alimentation et nutrition

Les études familiales de consommation alimentaire portent essentiellement sur les apports en énergie et nutriments et ont principalement été effectuées dans les pays anglo-saxons. Il existe en général une ressemblance des apports au sein des familles s’expliquant principalement par la transmission culturelle de parents à enfants.


Rôle des bactéries lactiques dans la maturation du système immunitaire et les conséquences sur l’allergie alimentaire
Prix IDF-FRM
2002
Alimentation et nutrition

La prévalence des manifestations allergiques, notamment chez les enfants en bas-âge, a considérablement augmenté dans les pays industrialisés dont la France. Plusieurs études semblent lier ce phénomène à un déséquilibre de la flore intestinale endogène au cours du premier âge. Certaines bactéries probiotiques pourraient agir favorablement et participer au maintien de l'homéostasie du système immunitaire intestinal.


Newsletter

Restez informé sur nos publications, les prochaines rencontres, sur nos partenaires...