Sophie Nicklaus, lauréate française du Prix International de l'Institut Danone pour l'Alimentation

 

L’Institut Danone International a lancé en 2018 la première édition du Danone International Prize for Alimentation (DIPA), une récompense de 100 000 euros pour reconnaître un travail de recherche pluridisciplinaire représentant une avancée majeure en Alimentation. Le DIPA est ouvert à tous les acteurs émergents à mi carrière dans ce domaine. Il est décerné tous les deux ans en partenariat avec la Fondation pour la Recherche Médicale.

 

 

 Le 11 juin 2018 à Boston, Sophie Nicklaus, directrice de recherche à l’Inra, a reçu le tout premier Prix International Danone pour l’Alimentation (DIPA) qui récompense des approches remarquables, novatrices et collaboratives en vue d’améliorer la santé à travers l’alimentation et de développer des stratégies efficaces pour une alimentation saine. Ainsi, Sophie Nicklaus a notamment été récompensée pour ses travaux novateurs sur les comportements alimentaires sains susceptibles de nous amener à repenser la manière dont nous alimentons nos enfants.

 

 

Sophie Nicklaus, directrice de recherche Inra au Centre des sciences du goût et de l’alimentation (CSGA) à Dijon

 

 

photo SN

 

« Nous devons donner les moyens aux parents et aux enfants de faire des choix alimentaires sains tout au long de la vie. Il ne suffit pas simplement d’aider les enfants à identifier les aliments sains et de les encourager à les manger. Nous devons également prendre en compte les autres facteurs qui influencent considérablement ces choix alimentaires. »

 

 

 

 

Retrouvez des 10 conseils de Sophie Nicklaus pour développer le goût de votre enfant pour des aliments sains : 

 

Quelques conseils pratiques pour réussir la diversification alimentaire 

 

 

 

 

 Faire rimer plaisir et alimentation saine

 

 

 

 

 Bien manger oui, mais en quelle quantité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Filtrer facilement votre recherche

Caractérisation d’enzymes de neutralisation des molécules odoriférantes présentes dans les structures olfactives et étude de leur rôle modulateur dans le développement de l’olfaction.
Prix IDF-FRM
1998
Physiologie et métabolisme

"Ce projet permettra d'améliorer notre connaissance des mécanismes moléculaires à l'origine des sensations olfactives, qui conditionnent en grande partie le comportement et la prise alimentaires"


Lipides et cancer du sein : les acides gras polyinsaturés modulent-ils l’expression des gènes impliqués dans la cancérogenèse mammaire ?
Prix Alimentation et Santé
1997
Génétique, Biologie moléculaire

Au cours de ces quarante dernières années, le cancer du sein est devenu un véritable problème de santé publique. Les principaux facteurs de risque identifiés sont les antécédents familiaux de cancer du sein, les facteurs liés à la vie génitale (puberté, maternité, ménopause) et les facteurs alimentaires.


Utilisation oxydative des acides gras dans le tissu musculaire chez l’homme âgé en fonction de l’activité physique
Prix Alimentation et Santé
1997
Physiologie et métabolisme

La diminution de la masse musculaire et l'augmentation de la masse grasse sont des phénomènes physiologiques apparaissant avec l'âge, de façon quasi inéluctable. Outre le désagrément que cela peut entraîner, cette observation pose une véritable question de physiologie musculaire. Comment expliquer qu'à apport énergétique égal, une personne de plus de 60 ans stocke plus de graisses que si elle avait 20 ans de moins ?


Etude de l’importance d’UCP2 dans le métabolisme et la thermogenèse induite par l’alimentation. Aspects biochimiques et génétiques
Prix Alimentation et Santé
1997
Génétique, Biologie moléculaire

Chez les mammifères, la réserve énergétique des cellules (ATP) provient de l'oxydation mitochondriale des molécules alimentaires. Le rendement énergétique de chaque cellule dépend du couplage entre la synthèse d'ATP et la respiration mitochondriale. La protéine découplante UCP1 (UnCoupling Protein1), spécifique des adipocytes bruns thermogéniques, dissipe une partie de l'énergie sous forme de chaleur par un découplage entre la respiration cellulaire et la synthèse d'ATP.


Influence de l’environnement familial et des comportements alimentaires au quotidien sur l’apparition et l’évolution de la malnutrition infantile en milieu urbain africain
Prix Alimentation et Santé
1997
Alimentation, nutrition et développement de l'enfant

La malnutrition infantile s'accompagne d'une lourde mortalité sur le continent africain. En Côte d'Ivoire, la prévalence de la malnutrition chronique dans la population des enfants de moins de 5 ans est de 16% en moyenne, de 11,5% à Abidjan, et moitié moindre dans la catégorie la plus favorisée de la population (1). De nombreux cas apparaissent ainsi en milieu urbain sans que la famille ne semble manquer de nourriture.


Newsletter

Restez informé sur nos publications, les prochaines rencontres, sur nos partenaires...