ACCEDEZ A l'APPEL A PROJET DU PRIX 2017 ET A L’ENSEMBLE DES RESUMES DES PRIX DE RECHERCHE FINANCES PAR L'INSTITUT DANONE FRANCE

Dès sa création, l’Institut Danone France a fait du soutien à la recherche en nutrition une priorité. La nutrition chez l’homme sain commençait à être décrite au début des années 1990. Il était primordial d’encourager cet élan. Auparavant, cette discipline était étudiée uniquement sous l’angle de la maladie. La sociologie et la psychologie se sont par la suite emparées de cette question mais sous des angles très différents. C’est pour cette raison que l’Institut souhaite encourager la recherche sur l’alimentation qui englobe à la fois les aspects biologiques, sociologiques et psychologiques.

 

 

Prix Institut Danone France, en collaboration avec la Fondation pour la Recherche Médicale, pour les sciences de l’alimentation 

 

 

Afin d’aller encore plus loin et soutenir non plus des chercheurs isolés, mais des équipes de recherche, l’Institut Danone France crée en 1998 ce prix décerné tous les deux ans, en partenariat avec la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM).

 

Ce prix a évolué en même temps que la vision de l’Institut Danone France sur l’alimentation. Depuis 2013, le prix s’ouvre à une thématique beaucoup plus large englobant l’alimentation, la nutrition et les modes de vie, dans ses aspects épidémiologiques, socio-économiques, socio-anthropologiques ou métaboliques.

 

Depuis 2013, l’Institut et la FRM cherchent, au travers de ce prix à privilégier la pluridisciplinarité. En effet, nous sommes persuadés que c’est en croisant les regards des sciences humaines et biomédicales que l’on peut étudier l’alimentation dans toutes ses dimensions. Depuis 1998, 25 prix ont été décernés à des équipes de recherche.

 

 

MODES DE VIE, ALIMENTATION, NUTRITION APPEL A PROJETS 2017

 

L’Institut Danone France et la Fondation pour la Recherche Médicale lancent l’appel à projets 2017 de leur prix de recherche pour les sciences de l’alimentation.

 

Thème et dotation

 

Le prix 2017, d’un montant total de 80 000, permettra de soutenir deux équipes de recherche pendant 2 ans. Les projets de recherche répondent à la thématique «Modes de vie, alimentation et nutrition ». Le prix permettra de soutenir des projets de recherche pluridisciplinaires originaux et non encore soumis à communication ou publication.

 

Les documents pour répondre à l’appel à projets 2017

 

PrixIDF_FRM_règlement

PrixIDF_FRM_lettre_intention

 

 

 

Filtrer facilement votre recherche

Influence de l’état nutritionnel en vitamine K sur la fonction cérébrale. Approches comportementale et biochimique chez l’animal. Etude clinique chez la personne âgée
Prix Alimentation et Santé
2000
Alimentation et nutrition

La vitamine K, surtout connue pour sa fonction de cofacteur dans la synthèse des facteurs de la coagulation sanguine (gamma-carboxylation des facteurs II, VII, IX et X ce qui augmente leur l'affinité pour le calcium et leur procure l'activité biologique) intervient dans l'activation de nombreuses autres protéines notamment d'origine osseuse (un état déficitaire en vitamine K pourrait être associé à l'ostéoporose).


Rôle du transporteur de glucose GLUT2 au niveau central dans la régulation de la prise alimentaire et du métabolisme glucidique
Prix IDF-FRM
2000
Génétique, Biologie moléculaire

La régulation de la prise alimentaire pour ajuster les besoins énergétiques aux dépenses est complexe. Elle fait en particulier intervenir des signaux transmis au cerveau, signaux qui sont d'ordre métabolique, notamment le glucose (théorie glucostatique de la prise alimentaire) et hormonal (insuline).


Stress oxydant, polymorphisme génétique et sensibilité à la dénutrition chez les sujets âgés
Prix IDF-FRM
2000
Génétique, Biologie moléculaire

La dénutrition, notamment chez les sujets âgés, peut altérer les mécanismes de défense de l'organisme, notamment par le biais d'une augmentation de la production cellulaire de dérivés réactifs de l'oxygène, en particulier anion superoxyde : c'est le stress oxydatif ou stress oxydant.


Identification, chez la souris, de nouveaux gènes impliqués dans la croissance pondérale et l’assimilation des nutriments
Prix IDF-FRM
2000
Génétique, Biologie moléculaire

L'obésité est une pathologie en général multifactorielle résultant de l'interaction de nombreux gènes (génotype) avec l'environnement. Parmi ces gènes, celui qui code pour la leptine (protéine sécrétée par le tissu adipeux, locus ob) et celui qui code pour son récepteur (locus db) semblent jouer un rôle particulièrement important.


Régulation transcriptionnelle par les acides gras nutritionnels : Rôles des récepteurs nucléaires et membranaires des acides gras dans le contrôle de la prolifération cellulaire et l’expression génique
Prix IDF-FRM
2000
Génétique, Biologie moléculaire

Les acides gras à chaîne longue présents dans l'alimentation jouent un rôle direct dans l'expression de divers gènes et dans la prolifération et la différenciation cellulaire, notamment du tissu adipeux (préadipocytes). Cette induction transcriptionnelle s'effectue, notamment, par le biais des récepteurs nucléaires PPAR (peroxysome proliferator activated receptor) delta et gamma.


Newsletter

Restez informé sur nos publications, les prochaines rencontres, sur nos partenaires...